Fondation de la Chapelle

Fondation de la chapelle Notre-Dame de la Mare

Le premier épisode de la chapelle nous fait remonter à l’an 1235, date à laquelle Guillaume de la Mare fonde l’édifice dans laquelle nous prions encore aujourd’hui.
A cette époque, elle fut dédiée à Saint Hilaire de Poitiers (315 ; 367), évêque et acteur prépondérant de la première évangélisation de ce qui allait devenir le royaume de France…

Fondation de la Chapelle St Hilaire de la Mare

« A tous les fidèles du Christ qui liront cet écrit.

Guillaume de la Mare, soldat, (écuyer) offre son salut.
Sachez tous que ce pacte a été conclu entre l’Eglise et moi ainsi que mes héritiers au sujet de la Chapelle de la Mare, où le service religieux sera assuré à perpétuité. C’est ainsi qu’avec le consentement exprès de mes héritiers, j’ai attribué au prêtre qui assurera le service de cette Chapelle, dix-huit quartiers de froment et vingt sous au cours pratiqué à la foire de Montmartin, et neuf vergées de terre situées autour de cette chapelle en perpétuelle aumône, libre de toute redevance temporelle, soit à mon égard ou celui de mes héritiers, soit à l’égard de mes supérieurs, aujourd’huiou dans l’avenir, le tout acquitté sur mes bien fonds d’une manière ou d’une autre.

C’est le Chapitre de Coutances qui donnera l’institution au prêtre désigné comme chapelain, c’est moi et mes héritiers qui le présenterons.Et parce que cette chapelle est située sur la paroisse Saint Nicolas de Coutances, moi Guillaume, pour acquitter ma redevance envers cette église mère, je donne et accorde au casuel de Saint Nicolas dix boisseaux de froment, à prendre sur la terre de la Croix Juhel,au Parc, en perpétuelle aumône libre de toute charge temporelle vis-à-vis de moi, de mes héritiers ou de mes supérieurs, acquittés sur mes biens fonds de n’importe quelle façon.

Je me réserve le droit, ainsi que mes héritiers et à ma famille,d’assister au service religieux dans cette chapelle ; le prêtre chapelain aura la jouissance de toutes les offrandes qui seront faites dans cette chapelle, sauf à Noël, à Pâques, aux Rogations, à la Pentecôte, aux fêtes de la Vierge, de St Nicolas avant Noël, à la Toussaint, de la commémoration des Fidèles Trépassés et de la dédicace de la cathédrale, fêtés où nous sommes tenus d’assister à la messe dans notre église paroissiale et d’agir selon la coutume des bons paroissiens.
Toutes nos dîmes nous les verserons intégralement à l’église mère. Ce chapelain prêtera le serment de fidélité et obéissance à l’église de Coutances, et notamment de ne recevoir aucun paroissien aux sacrements de l’Eglise, les dimanches et jours de fête, et s’il reçoit quelque offrande d’un paroissien de l’église de Coutances, il n’omettra pas de la rendre au prêtre de St Nicolas.

S’il arrive, à souhaiter que non, que le serviteur de cette chapelle ne puisse être assuré, par ma faute, ou celle de mes héritiers, les revenus consacrés à l’entretien de cette chapelle seront reversés à l’église principale. Et pour consolider à affermir le présent acte, nous l’avons muni de notre Sceau.

Fait en notre présence, à Coutances, le vendredi dans l’Octave deSaint Martin d’hiver (16 novembre) de l’année du Seigneur milledeux cent trente-cinq.

 

Les commentaires sont fermés.