Pèlerinage en Pays Coutançais 2014 – 16 et 17 août : Si tu savais le don de Dieu (Jn 4,10)

 

affiche ppc 14 modif 3flyer A6 verso ppc 14

Pour les renseignements pratiques cliquez ici

Chers Amis,

Cette année nous marcherons en méditant cette phrase que Jésus nous donne en saint Jean : « Si tu savais le don de Dieu ». En effet, la période de la rentrée de septembre est souvent synonyme de changements, ou d’habitudes à reprendre, la rentrée des écoles pour les enfants, la reprise du travail, aussi ce thème nous poussera-t-il à prendre sur un week-end, le temps de recentrer notre vie, et ce, malgré le tumulte de la rentrée, sur les mystères chrétiens, richesses de notre foi, et de permettre à notre âme d’écouter la voix divine qui nous appelle sans cesse à la sainteté. Se mettre toujours plus à la disposition de Dieu et lui rendre grâces, voici le but du thème de ce pèlerinage, but qui doit rester imprimé dans nos coeurs, et nous faire prendre des réflexes sanctifiants. Ce sont ces réalités de la création, de l’Incarnation, de l’histoire du Salut, qui, méditées, provoquent la joie chrétienne, joie de se savoir aimer, et joie d’aimer en retour, joie du sacrifice.

Nous les méditerons par l’intermédiaire de saint Jean Eudes, l’apôtre du pays coutançais, qui a consacré sa vie entière à la formation des chrétiens et particulièrement des clercs, pour assurer leur salut. Il dit dans Le Royaume de Jésus, son oeuvre majeure : Nous avons tant et de si puissantes obligations d’honorer et d’aimer Jésus en lui-même et en tous les états et mystères de sa vie, que celui qui voudrait entreprendre de les dénombrer entreprendrait une chose impossible. Néanmoins j’en marquerai ici quelques-unes : [...] le Fils de Dieu a dessein de mettre une participation et de faire comme une extension et continuation en nous et en toute Son Église du mystère de Son Incarnation, de Sa naissance, de Son enfance, de Sa vie cachée, de Sa vie conversante, de Sa vie laborieuse, de Sa Passion, de Sa Mort et de Ses autres mystères, par les grâces qu’Il veut nous communiquer et par les effets qu’Il veut opérer en nous par ces mêmes mystères ; et par ce moyen Il veut accomplir en nous Ses mystères.

Afin de bien s’y préparer, récitons notre chapelet qui nous fait méditer sur la vie de Jésus et de Marie, et assistons fréquemment, en semaine si possible, en plus du dimanche mais cela sans entraver notre devoir d’état familial et social, au Sacrifice de la Messe pour toujours recentrer notre vie vers l’Essentiel : Jésus-Hostie au Calvaire, comme le conseillait il y a 400 ans le grand saint Jean Eudes, notre guide et compagnon de route vers le Ciel cette année : c’est pourquoi nous devons employer tout notre temps, nos jours et nos années à coopérer et travailler avec Jésus en ce divin ouvrage de la consommation de Ses mystères en nous ; et nous devons y coopérer par bonnes oeuvres, par prières, et par une application fréquente de notre esprit et de notre coeur à contempler, adorer et honorer les divers états et mystères de Jésus, dans les divers temps de l’année, et à nous donner à lui, afin qu’Il opère en nous, par ces mêmes mystères, tout ce qu’il désire y opérer pour sa pure gloire.

Suivons donc ces conseils qui nous sont profitables pour l’Éternité, pour une bonne préparation à ce pèlerinage, et prions aussi le Coeur Immaculée de Marie que saint Jean Eudes a été un des premiers à nous faire connaître et aimer, prions ce Coeur qu’Il nous accorde l’aide de Dieu dans cette année, et pour le succès du prochain PPC dans nos âmes.
Je vous assure de ma prière et vous souhaite une bonne année de préparation,

abbé Hubert Lion

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.